Kulturama -DETAILSOFPROJECT

Workshop Capoeira

Après que le workshop a été redirigé du programme para-scolaire dans le programme péri-scolaire (options) celui-ci aura lieu tous le lundis matin de 08.05 à 09.45 avec quelques classes mélangées du cycle supérieur de 3ème.

Pendant le premier cours le formateur Danielson Da Graça emmenait un autre formateur de Capoeira qui venait directement du Brésil et faisait une tournée de l’Europe. Malgré quelques difficultés de langue (le formateur parlait que brésilien et juste un peu de portugais) celui-ci pouvait bien transmettre les premiers gestes et exercices de la Capoeira traditionnelle.

CAPOEIRA

Formateur : Da Graça Silva Danielson

Notre objectif c’était de promouvoir la valorisation de l'art de la Capoeira et de la culture brésilienne, par le biais des cours que nous avions organisés au Lycée Technique d’Ettelbruck.

La Capoeira est un art martial afro-brésilien qui mélange le combat à la danse, les acrobaties, la musique et le chant traditionnelles de la Capoeira en langue portugaise. La capoeira se joue à deux comme un jeu de questions réponses.

La capoeira est née au temps de l'esclavage au Brésil et aurait ses racines dans les combats et danses

des peuples africains. Lutte de défense, mais également utilisée dans la rébellion contre la société

esclavagiste, sa pratique était évidemment interdite et les entraînements "déguisés" derrière le chant,

les mouvements de danse et les acrobaties. Mais aujourd'hui elle est considérée comme un sport à part entière et s'est exportée partout dans le monde.

La roda

Les joueurs jouent à l'intérieur de la "roda", une ronde formée par les autres capoeiristes qui accompagnent le jeu en chantant et en tapant des mains.

La roda est normalement dirigée par la personne qui joue le plus gros berimbau (le "gunga") donnant le

rythme, autorisant les joueurs à rentrer dans le jeu, donnant des consignes si nécessaire.

Le berimbau gunga est accompagné par les berimbaus médio et viola, l'atabaque, le pandeiro et

l'agogô. Quand une personne souhaite entrer dans la roda pour jouer, elle "achète" le jeu remplaçant un des joueurs.

Déroulement

Comme tout art martial, il y a une discipline à avoir qui permet de donner un cadre d'évolution à travers différentes valeurs, elles se résument à des règles générales du Vivre Ensemble.

- Respect de soi et des autres, pour ne pas se blesser ou blesser autrui.

- Confiance en soi et apprécier son image corporelle sous le regard des yeux des autres.

- Communication non verbale du corps et sens que l'on veut lui donner à travers les gestes.

- Coopération et non Compétition, ainsi on "joue" la Capoeira, et on ne "combat" pas.

- Développer son "espace vital" sans empiéter sur celui des autres, par l'observation et l'écoute.

- Développer sens du ryhtme, de l'esthétique et de la fluidité

 

 

Exemple de déroulement :

Échauffement : les élèves participent a? des jeux ludiques pour briser la glace ; ce qui le mènera à se sentir à l’aise et bien débuter le cours avec un état d’esprit joyeux et ouvert à des nouveaux défis. En me?me temps avec ces exercices nous travaillons l’attention, la concentration et les re?flexes.

Pendant les pauses entre chaque exercice nous formons une ronde (cercle) et nous travaillons les rythmes, les chansons, la coordination entre chanter et taper les mains dans le rythme de la capoeira.

Le cours proposé est un cours basique et facile d’apprendre pour un élève qui n’a jamais fais du sport dans sa vie.

Pendant le cours nous avons appris surtout la ginga qui est un mouvement basique de la Capoeira, les coups de pieds basiques (exemple : martelo, benção) et accrobaties basiques (exemple : la Roue) et les esquives exemple decida

-Le cours se termine toujours par la partie musicale avec les instruments et le chant

-> Expression dans la "roda" par les élèves

Former une ronde et taper des mains sur le rythme : 1, 2, 3

Chacun son tour dans le sens des aguilles d'une montre, ceux qui veulent s'exprimer dans la ronde sont invités à le faire sous l'impulsion de l'énergie collective

- tout seul : toujours en regardant les camarade formant la ronde

- deux par deux en jeu de rôle : seulement en déplacements, attaquant/défenseur, attaques à distance seulement, jeu libre, etc...

-> évolution dans l'espace avec toutes les techniques à disposition en individuel de manière graduelle et progressive :

- ginga sur place en s'orientant vers un camarade

- on ajoute les déplacements pour investir l'espace de la salle

- on ajoute les acrobaties

- on ajoute des coups de pieds

- on ajoute les esquives quand on voit un camarade nous attaquer dans notre direction

Important : Créer sa bulle (sa ronde) autour de soi pour ne pas qu'il y ait de touche avec un camarade, prendre et laisser suffisament d'espace.

Points clé / Valeurs à transmettre :

→ vivre ensemble = notion de groupe et coopération ;

→ "jouer" l'art martial et non pas "se battre" ;

→ trouver son rythme propre ;

→ coordonner le corps et les sens dans le mouvement

Niveaux d'apprentissage à distinguer :

→ Découverte technique (équilibre et motricité)

→ Répétition (précision et endurance)

→ Perfectionnement (fluidité et vitesse)

Finalité :

→ "Jouer" la capoeira dans une ronde pour laisser le jeune s'exprimer avec son corps et lui permettre de développer son appareil psycho-moteur ainsi qu'augmenter sa confiance en lui.

 

 

Image of Institution

ARTIST(EN)

Danielson DA GRACA

GALERIE

Image Image